26 avril 2012

Mais où ai-je la tête ?

IMGP0026

C'est bizarre, plus je réfléchis à mon précédent post, plus il me semble que j'en ai oublié ...

et c'est au petit matin que la lumière se fit sur mon omission lorsque  mon mignon petit poton pas tout à fait réveillé se posa dans une bassine ... et oui, il y a d'autres matières blanches dans ma longère !

Je continue donc :

Blanche comme les bassines qui virevoltent à l'étage de chambre en chambre, qui sur un lit, qui devant l'armoire, et qui est impossible à caler dans le coin où ça goutte parceque les murs chez moi, ils ne sont pas vraiment d'équerre.

Allez, je me lance, il faut que je vous l'avoue, nous n'avons qu'une moitié de toit sur la tête.  Ne rigolez pas, avec les superbes journées de printemps que nous avons, ce serait une gageure que de penser que les bâches de Monsieur Perlincastoche sont  100 % étanches.

Petit Flash back qui nous ramène à la fin de l'hiver : Aux premiers rayons de soleil, Minou Chéri et moi, qui sommes toujours fort optimistes quant aux prédictions de Monsieur Météo, avons pensé qu'il serait opportun de refaire le toit de la longère. Sitôt dit, sitôt fait, nos petits bras musclés ont entièrement détuilé la partie sud du toit, celle qui donne sur le jardin. Hop hop, et voilà sept palettes de tuiles échouées au beau milieu de la pelouse (à l'heure qu'il est, je n'ai justement plus de pelouse, mais bref, ce sera l'objet d'un prochain post)  En tout cas, nous ne risquons pas de prendre un coup de chaud en travaillant, les températures surfent allègrement entre - 1° et 3° le matin. Voilà, je ne vous en dévoilerai pas plus aujourd'hui car mon toit et moi, c'est un vrai roman. Mais tout ça pour dire qu'en attendant des jours meilleurs, c'est la valse des baquets qui se joue là haut à l'étage.

... et enfin blanche comme la poussière de plâtre que je m'évertue à traquer à chaque jour que Dieu fait, car non contente de vivre dans une passoire, je partage mes journées entre les enduits des murs (qu'il faut poncer, c'est évident) et le relooking de mes trouvailles (qu'il faut gratouiller aussi).

Bon, voici ma petite bricole du moment. Pour l'instant, comme il se doit, ponçage (à l'extérieur, il faut beau ce matin et c'est toujours ça de pris :))

aout 2009 057

Il y a encore un peu de boulot, hein ?

déjà deux couches décapées, mais surprise ! il y avait encore de la peinture dessous !

Posté par blanche longere à 09:28 - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Mais où ai-je la tête ?

    Souviens-toi du décapant miracle farine+ lessive de soude. Ça avait l'air de plutôt bien marcher.

    Posté par Nininie, 26 avril 2012 à 23:28 | | Répondre
  • bienvenue Marie!! je ne suis pas la première finalement!! j'ai hâte d'en savoir un peu plus sur ta longère!!

    Posté par tema, 28 avril 2012 à 20:56 | | Répondre
Nouveau commentaire